polartours header c
Bearded Seal

Le phoque barbu

Ce plus grand des "vrais" phoques de l'Arctique arbore une élégante moustache !

Ce qu'il faut savoir sur : Bearded Seal

Our Expert Says… "Despite their size, bearded seals are quite a laid back species! We can often get quite close to them in the Zodiacs without disturbing them, and young bearded seal pups are curious and playful. The adults' sheer size makes you realize how powerful Polar Bears must be to take these as prey."

The bearded seal’s most prominent feature is the large number of long bushy whiskers they grow, although we think this makes them look more like they have a large mustache than a beard!

Bearded seals are one of the largest of the arctic seal species, with the biggest females weighing up to 230kg (500lb) and growing up to almost 2.7m (9ft) long. Male bearded seals are smaller, but both sexes share the same coloration - generally a brownish-gray, becoming slightly darker on the back. Bearded seals also have uniquely-shaped front flippers, which gives them their other name, the square flipper seal.

Polar bears hunt bearded seals, and along with ringed seals, they constitute a major part of the bears’ diet. These seals were also hunted by Inuit populations who used the bearded seal’s tough skin for making sled harnesses, shoes, and other items where strength was required.

Bearded seals can be found across the whole arctic and sub-arctic region, with occasional sightings of animals much further south into European or Japanese waters. Their total numbers are unknown, but the population is thought to be stable, and their wide range means they are under the least threat of extinction.

The whiskers of the bearded seal are not merely to make them look dapper! They prefer feeding in water that isn’t deeper than about 1,000ft, and they probe the ocean floor using the sensitive hairs on their noses to find clams, squid, and flatfish that hide in the soft sediment. They will also catch fish above the seafloor, including arctic cod, and have been known to eat sea anemones and marine worms.

Pupping occurs in April and May among most populations, and the pups are born on small ice floes usually above shallow water. The pups are able to enter the water and swim just a few hours after birth and develop their swimming skills very quickly. They are weaned from their mothers after only 20 days or so.

As well as polar bears, orcas will also hunt bearded seals. Sometimes orcas will tip the floes to get the seals into the water or raise large bow waves to wash them off in order to catch them.

Bearded Seal : Faits intéressants

test

Bearded Seal : Photos & Vidéos

Humpback Whale
Bearded Seal

Bearded Seal : Où l'on peut voir

Polar Bear (Ursus maritimus)
Exploration de la banquise

Le point culminant de nombreuses croisières au Svalbard est l'exploration de la banquise, et les meilleures conditions sont réunies lorsqu'il y a un bord évident de la banquise à dépasser, ou une mer calme où certains navires pénètrent dans la banquise détachée. C'est une expérience unique et inoubliable que d'explorer la banquise "au sommet du monde". Les oiseaux de mer se nourrissent le long de la lisière, ce qui peut également être favorable aux phoques du Groenland et aux baleines. Le point culminant est d'apercevoir un ours. Parfois ils sont à distance, parfois à quelques centaines de mètres, parfois ils s'approchent directement du bateau. L'essentiel est d'apporter des jumelles pour profiter pleinement de l'ours polaire et l'observer au cœur de son royaume, la banquise, quelle que soit la distance.

Parfois, un ours est vu rapidement, parfois cela prend quelques heures, parfois cela prend la majeure partie de la journée. D'autres fois, on peut passer deux jours à explorer la banquise sans voir un ours. Il est important d'être patient et de profiter de l'expérience, l'observation d'un ours étant la cerise sur le gâteau ! Les conditions peuvent changer rapidement. Des brumes viennent souvent réduire la visibilité. Les courants peuvent étaler la glace en une banquise très dispersée, rendant l'observation d'ours moins probable. Des vents forts et une houle peuvent vous éloigner de la lisière de la banquise.

En début de saison, toute la côte nord est sous l'emprise de la banquise, ainsi que de la banquise côtière dans les parties plus profondes des fjords du côté ouest. Les navires explorent la lisière de glace au nord-ouest du Spitzberg à ce moment-là, avec plus d'options lorsque la glace se retire vers le nord. Au fur et à mesure que la banquise se retire vers le nord, elle se détache progressivement d'ouest en est, dégageant d'abord la côte du nord du Spitzberg, puis l'extrémité nord de Hinlopenstretet (ce qui permet de faire le tour du Spitzberg, le moment exact variant d'une saison à l'autre), puis la côte nord du Nordaustlandet.

Certaines années, la lisière des glaces peut se retrouver très loin au nord, permettant de faire le tour de tout l'archipel, et même d'atteindre le lointain Kvitøya. D'autres années, la banquise reste le long de la côte nord de Nordaustlandet, souvent coincée entre les îles du large. Cela empêche de faire le tour de l'archipel, mais les zones de banquise dérivante autour d'endroits comme Lagøya peuvent être superbes pour des croisières en bateau et même en Zodiac parmi la banquise.

Bearded Seal : Nos voyages


2024 Polartours, une marque de Ventura TRAVEL GmbH

Tous droits réservés

Polar Specialist

Votre conseiller voyage

Bruna

Réserver une consultation vidéo

Consultation en face à face de 15 minutes

Polar Specialist