polartours header c
Blue Whale

Baleine bleue

La plus grande créature qui ait jamais vécu

Ce qu'il faut savoir sur : Baleine bleue

Our Expert Says… "All the statistics about these wonderful creatures are incredible… Their heart is the same size as a compact car; their tail flukes are wider than a soccer goal; their mouth is large enough to hold the equivalent of almost half a million Big Macs at once, but the opening to their throat is only the size of a beach ball… The list of amazing facts can go on and on!"

The blue whale is one of the most iconic whale species. Growing to almost 30m (100ft) long and weighing up to 190 tons, blue whales are the largest creature ever to have existed on earth. And yet these gentle ocean giants feed on tiny, half-inch long crustaceans called krill.

Almost hunted to extinction by commercial whaling in the 20th century, there are now thought to be around 20,000 blue whales in the world’s oceans - 90% fewer than in 1911 at the start of large-scale whaling operations. Hunting of blue whales was banned in 1966, but recovery of the species in areas where they were hit hardest - including the Antarctic - has been slow. Some estimates of Antarctic populations show that although numbers are increasing by around 7% each year, there are still less than 1% of the number of whales in Antarctica compared to pre-whaling populations. Blue whales are officially designated as an Endangered Species.

One of the places in Antarctica with good numbers of reported sightings during the expedition season is around South Georgia Island. For arctic populations, there are regular sightings around Svalbard.

There are 4 sub-species of blue whale, and those seen in Antarctica and the southern oceans are different than those encountered in the arctic and North Atlantic, although they are almost identical in terms of size, coloring, and behaviors.

Because of their deep ocean lifestyle and relatively small numbers, there is very little known about how blue whales interact other than the very strong bond between mothers and calves until they are weaned, common to many whales. Blue whales are generally solitary creatures, although they have sometimes been observed traveling in small groups. We know very little about their mating behavior or where they breed and give birth.

Despite their enormous size, blue whales are known to be predated by orcas, particularly calves. Again, not much is known about the success rates of orcas against blue whales, but there have been several photographic studies that show evidence of scars consistent with orca teeth marks on around 5% of the blue whales that were photographed.

The main threats to blue whales are man-made. Several blue whale deaths from ship strikes are recorded every year, and there are less frequent reports of blue whales becoming entangled in fishing nets or deep-water fishing pots. There are also concerns about marine noise pollution causing behavior change in blue whales among other species.

Climate change is also thought to be a potential disaster for blue whale populations, as rising water temperatures will dramatically reduce the prevalence of the krill stocks on which they feed.

Baleine bleue : Photos & Vidéos

Blue Whale

Baleine bleue : Où l'on peut voir

Polar Bear (Ursus maritimus)
Exploration de la banquise

Le point culminant de nombreuses croisières au Svalbard est l'exploration de la banquise, et les meilleures conditions sont réunies lorsqu'il y a un bord évident de la banquise à dépasser, ou une mer calme où certains navires pénètrent dans la banquise détachée. C'est une expérience unique et inoubliable que d'explorer la banquise "au sommet du monde". Les oiseaux de mer se nourrissent le long de la lisière, ce qui peut également être favorable aux phoques du Groenland et aux baleines. Le point culminant est d'apercevoir un ours. Parfois ils sont à distance, parfois à quelques centaines de mètres, parfois ils s'approchent directement du bateau. L'essentiel est d'apporter des jumelles pour profiter pleinement de l'ours polaire et l'observer au cœur de son royaume, la banquise, quelle que soit la distance.

Parfois, un ours est vu rapidement, parfois cela prend quelques heures, parfois cela prend la majeure partie de la journée. D'autres fois, on peut passer deux jours à explorer la banquise sans voir un ours. Il est important d'être patient et de profiter de l'expérience, l'observation d'un ours étant la cerise sur le gâteau ! Les conditions peuvent changer rapidement. Des brumes viennent souvent réduire la visibilité. Les courants peuvent étaler la glace en une banquise très dispersée, rendant l'observation d'ours moins probable. Des vents forts et une houle peuvent vous éloigner de la lisière de la banquise.

En début de saison, toute la côte nord est sous l'emprise de la banquise, ainsi que de la banquise côtière dans les parties plus profondes des fjords du côté ouest. Les navires explorent la lisière de glace au nord-ouest du Spitzberg à ce moment-là, avec plus d'options lorsque la glace se retire vers le nord. Au fur et à mesure que la banquise se retire vers le nord, elle se détache progressivement d'ouest en est, dégageant d'abord la côte du nord du Spitzberg, puis l'extrémité nord de Hinlopenstretet (ce qui permet de faire le tour du Spitzberg, le moment exact variant d'une saison à l'autre), puis la côte nord du Nordaustlandet.

Certaines années, la lisière des glaces peut se retrouver très loin au nord, permettant de faire le tour de tout l'archipel, et même d'atteindre le lointain Kvitøya. D'autres années, la banquise reste le long de la côte nord de Nordaustlandet, souvent coincée entre les îles du large. Cela empêche de faire le tour de l'archipel, mais les zones de banquise dérivante autour d'endroits comme Lagøya peuvent être superbes pour des croisières en bateau et même en Zodiac parmi la banquise.

Géorgie du Sud et mer de Scotia

L’île de Géorgie du Sud (connue sous le nom d’Isla San Pedro en espagnol) est souvent décrite, à juste titre, comme un point culminant de l’expérience de croisière en Antarctique de nombreux peuples.

L’île principale rocheuse et éloignée se trouve à environ 1400 km des îles Malouines et à la même distance de la péninsule Antarctique. C’est assez montagneux, avec une haute crête centrale et beaucoup de baies et fjords sur sa côte, ce qui rend certaines vues magnifiques et des photographies remarquables.

Il y a 8 petites îles (les îles Sandwich sud) situé 400 miles au sud-est qui sont rarement visités.

La Géorgie du Sud a une histoire humaine principalement centrée autour des industries de chasse au phoque et de chasse à la baleine, avec des reliques telles que des pots d’essai et des baleiniers coulés à découvrir. De nombreuses personnes visitent également la tombe d’Ernest Shackleton, l’un des explorateurs antarctiques les plus célèbres, qui est mort subitement d’une crise cardiaque alors qu’il se trouverait en Géorgie du Sud.

Faisant partie de l’une des plus grandes réserves marines du monde, la variété de la faune que l’on trouve en Géorgie du Sud est ce qui attire la plupart de ses visiteurs. Des plus grandes colonies de manchots royaux du monde aux plages remplies d’éléphants et de phoques à fourrure, en en plus des colonies de reproduction de l’oiseau ayant la plus grande envergure au monde, de l’albatros errant aux innombrables espèces d’oiseaux marins, la Géorgie du Sud est une destination qui sert chaque jour des « jours de vie » !

Baleine bleue : Nos voyages


2024 Polartours, une marque de Ventura TRAVEL GmbH

Tous droits réservés

Polar Specialist

Votre conseiller voyage

Bruna

Réserver une consultation vidéo

Consultation en face à face de 15 minutes

Polar Specialist